Vos avis

bernie
Messages : 5
Inscription : 29 mai 2018, 13:08

Re: Vos avis

Message par bernie » 31 mai 2018, 11:00

Bonjour,

Une petite anecdote:

Pilote de vol libre du dimanche (pour dire que je ne suis pas un pro), il m'arrive parfois de
survoler la zone de l'église de Saint Bernard.
Quelle ne fut pas ma surprise lors d'un de ces vols, d'entendre mon altimètre-vario GPS partir complètement en
vrille, émettant un son incroyable et affichant des valeurs complètement farfelues.
Passé le moment de surprise, j'essaie de comprendre ce qu'il se passe et remarque un modéliste dans le champ
qui monte vers le Puits. Je me dis alors que sa radio commande est très puissante.
Mais ce phénomène s'est reproduit plusieurs fois sans la présence de ce radio-modéliste.

Je me suis souvenu alors qu'il y a une ou plusieurs antennes GSM dans le clocher de l'église de Saint-Bernard.
Je n'ai bien sûr aucune certitude que ce sont ces antennes qui perturbent mon instrument de vol,
mais la probabilité est forte...


Tout cela pour dire que, comme beaucoup sans doute, je me disais que nous vivions déjà dans un monde d'ondes
et que le Linky ne pouvait pas être pire que ce que toutes ces antennes GSM ou autres nous faisait déjà subir.
Mais depuis que j'ai commencé à me renseigner sur les effets potentiels sur la santé des ondes CPL utilisées par le Linky,
ma vision des choses a quelque peu changé et je suis inquiet.
Alors, certes, on trouve de tout sur Internet et il faut faire le tri, mais certains témoignages sont inquiétants.

Ceux que j'ai trouvés sur cette plateforme dédiée au combat contre le Linky:
[https://www.poal.fr/blog/la-plateforme- ... anti-linky] parlent d’eux-mêmes.

Me disant disant qu'il serait sans doute difficile de jouer les "Don Quichotte" indéfiniment et que ce fameux
Linky, ou un de ces fils, finirait bien par s'introduire de gré ou de force dans nos foyers, je cherchais comment
annuler ou limiter ses effets sur la santé. Je me suis mis en quête d'information sur les filtres CPL et j'ai
découvert ce fil de discussion:

https://www.poal.fr/blog/technologie/fi ... anti-linky

Cela fait froid dans le dos...

Bonne journée...quand même.

Avatar de l’utilisateur
tatayet
Messages : 17
Inscription : 15 mai 2018, 23:16

Re: Vos avis

Message par tatayet » 31 mai 2018, 11:30

Bonjour,
Des champs électromagnétique haute fréquence peuvent perturber une électronique même de qualité, expériences vécues.
Pour ce qui est des filtres ils ne sont pas réalisable car Linky utilise 20 à 30 fréquences, j'ai les infos dans un document mais je ne suis pas certain que je puisse le publier malgré qu'il soit mentionné 'publique'
Cela impliquerais à réaliser autant de filtres qu'il y a de fréquences qui peuvent aussi changer.

David
Messages : 4
Inscription : 29 mai 2018, 08:55

Re: Vos avis

Message par David » 05 juin 2018, 10:57

Bonjour

Je me permet de faire une réponse au message de Jean-François sur la liste echange-biens-plateau-petites-roches.
Oui, c'est probablement possible de deviner certaines de nos habitudes à travers nos données de consommation électrique. Mais ça me parait complexe à mettre en oeuvre, et peu fiable.
Si on veut sérieusement nous espionner, il y a BEAUCOUP plus simple: Notre téléphone portable est évidemment un espion beaucoup plus puissant, bien plus simple à exploiter, et largement plus fiable. Il entend tout.
De même, notre box Internet sait tout de nous: Nos achats en ligne, nos émission TV préférées, les leaders politiques que nous admirons, les sites web inavouables que nous consultons.
Croyez-vous vraiment que les espions vont s'embêter une seconde à regarder notre compteur électrique, pour de bien maigres résultats?
=> Les données collectées ne sont sûrement pas aussi intéressantes que celle du téléphone, mais elles intéressent quand même les fournisseurs qui en auront un usage qu'on n'imagine pas. M'enfin, c'est la théorie du complot, tout le monde sait que les industriels veulent notre bien.

Mais surtout, aujourd'hui on a encore le choix d'avoir un téléphone portable ou pas, on n'est pas obligé d'utiliser google et on peut utiliser internet sans être identifié (pas simple, je vous l'accorde) par contre linky est imposé, vous saisissez la nuance ?! Le téléphone ou la box vous pouvez l'éteindre, pas le linky. C'est comme la vidéo surveillance, vous n'êtes plus utilisateur consentant d'un objet ou d'un service, vous êtes une victime. Cela dit, vous avez le droit d'être une victime consentante...
Les arguments sur les ondes sont tout aussi faibles. Je sais que je ne convaincrai personne, vu que le sujet est du domaine de la conviction religieuse...
Mais soyez bien conscients que tout appareil électrique émet des ondes. Votre télé, votre lave linge, votre cafetière. Et les centaines de mètres de fils 220V dans vos cloisons, même quand tous vos appareils sont éteints.
Et bien sûr et surtout ce même téléphone portable que vous placez à 1cm de votre cerveau quand vous téléphonez. Il chauffe un peu votre cerveau (1 watt environ)... mais beaucoup moins qu'un rinçage des cheveux à l'eau chaude après votre shampooing. (Un chauffe-eau, c'est des kilo-watts en jeu, pas des watts.)
=> Manifestement, la technologie doit être une conviction religieuse aussi. Avec des arguments pareils, on peut dire que le nucléaire n’est pas dangereux, c'est comme prendre un coup de soleil, et l'amiante, ce n'est rien, juste un peu de poussière, un coup d'aspirateur et hop, c'est fini.
Juste pour info, les ondes ce n'est pas qu'une question de puissance, il y a une fréquence aussi.

C'est d'ailleurs une religion tellement puissante que l'Europe s'est convertie, lire le chapitre 4 :
http://assembly.coe.int/nw/xml/XRef/Xre ... leid=17994

Et même la France :
http://www.assemblee-nationale.fr/14/pdf/ta/ta0468.pdf

Moi, le Linky j'en veux un: J'ai la fibre écologique, et ça me chagrine sérieusement que quelqu'un brûle du gazole pour monter sur le plateau relever mon compteur. En en prenant un, j'aide à diminuer la pollution.
=> cautionner le linky c'est cautionner ca :
  • C'est faire le choix du nucléaire avec ce superbe ERP qui ne coûte presque rien (sans parler de l'extraction de l'uranium au Mali, de l'enfouissement des déchets...). Le linky sert surtout à mieux réguler le réseau car les centrales nucléaires ne sont pas réglables.
  • C'est aussi cautionner la ligne haute tension de la vallée de la Durance qui va permettre de vendre de l'électricité à l’Italie, car réguler le réseau c'est aussi garantir la vente des kwh à l'étranger.
L'argument de l'intégration des énergies renouvelable ne tient pas puisque l’Allemagne n'a pas fait ce choix ni le Portugal (70% de renouvelable).

Il y a plus simple pour être écolo : isoler son logement, supprimer les radiateurs électrique et le chauffe-eau électrique. Si tout le monde avait 25€/mois de facture, le linky n'aurait jamais vu le jour.

Concernant les relèves manuelles, pas besoin de km de gazole, un job d'été pour un jeune en vélo peut très bien fonctionner aussi, et le reste du temps vous faites votre relève vous même si vous ne voulez pas être estimé, au moins vous êtes obligé de suivre votre consommation.
Faisons preuve de créativité et d'imagination plutôt que de croire que les solutions technologiques vont résoudre tous nos problèmes.

Et en éliminant une tâche devenue inutile, ça diminuera à terme ma facture électrique. Je ne sais pas la durée du retour sur investissement, mais forcément tôt ou tard ça la diminuera durablement.
=> ah, dommage, le rapport de la cours des comptes est très mitigé sur le retour sur investissement...

En fait, la facture ne va faire qu'augmenter, regardez vos anciennes factures, tout augmente : l'abonnement, le prix du kwh et les taxes (notez d'ailleurs qu'on paie la TVA sur les taxes...)
La cour des comptes a indiqué dans son rapport qu'on allait bien payer le linky (l'appareil, l'installation et le crédit qu'Enedis a pris pour nous).
Et enfin, la facture va augmenter quand il faudra démanteler les centrales car aujourd'hui l'électricité n'est pas cher et ne représente pas le vrai prix du nucléaire.

En tout cas, ce linky aura au moins le mérite de créer du lien et des échanges sur le plateau ;)
(et nous sensibiliser à l’usage des données personnelles)

David

jf.larvoire
Messages : 1
Inscription : 06 juin 2018, 14:53

Re: Vos avis

Message par jf.larvoire » 06 juin 2018, 17:31

Bonjour,

Je réponds à la réponse de David à mon message sur la liste echanges-biens-plateau ...
(Et effectivement ce forum est sûrement un meilleur endroit pour ce genre de discussions que la liste en question!)
Les données collectées ne sont sûrement pas aussi intéressantes que celle du téléphone, mais elles intéressent quand même les fournisseurs qui en auront un usage qu'on n'imagine pas.
Que voulez-vous qu'ils déduisent de nos variations de consommation électrique? Peut-être l'heure à laquelle on va pisser la nuit? Mais peut-être qu'on est allé boire un coup et pas pisser. Non, sérieusement, on ne peut rien déduire de fiable de telles données (Je suis du métier!). Alors que dans le téléphone portable ou la box Internet, là il y a plein de choses croustillantes à trouver :)
on a encore le choix d'avoir un téléphone portable ou pas
Si vous lisez ce message, c'est que vous avez au moins un téléphone portable ou une box Internet. Et, tout se faisant de plus en plus en ligne, je crains qu'il soit dorénavant tout aussi impossible de s'en passer que de se passer de courant.
Au contraire, c'est bien pire avec Internet: En cas de problème avec le compteur électrique, on peut toujours le contourner et se brancher directement sur la ligne (Pratique courante sur les chantiers). C'est bien sûr illégal, mais ça marche très bien. Alors que pour se connecter à Internet, il faut forcément s'exposer.

En tant qu'informaticien avec des compétences en piratage de systèmes, je peux par contre vous dire que je vois un danger réel avec le Linky, que personne n'a semble-t-il soulevé jusqu'ici: En cas de guerre, une puissance adverse pourrait probablement exploiter des failles du système pour nous couper le courant. Du genre de ce qu'a fait (vraisemblablement) Israel pour casser les centrifugeuses Iraniennes. A noter que la complexité d'une telle opération était largement hors de portée d'un hacker isolé, même très doué. Il faut une grosse équipe structurée pour y arriver, et seuls des états ont ce genre de moyens. Mais là encore, la possibilité de contourner le compteur avec un simple bout de fil me fait penser que ce ne serait en pratique qu'un problème mineur, qui serait vite résolu. Gaffe dans les hôpitaux quand même. (Mais eux ont normalement un groupe électrogène pour parer aux coupures.)
Avec des arguments pareils, on peut dire que le nucléaire n’est pas dangereux
Pas du tout!
Le nucléaire est dangereux. Les rayonnements nucléaires font des dégâts parfaitement mesurables, et mesurés depuis longtemps: Ils cassent les molécules dès le premier photon. Le corps a des capacités d'auto-réparation suffisantes pour tolérer des petites doses (du genre passer une "radio" en rayons X), mais pas des grandes.
Les rayonnements radio (avec les micro-ondes et les infrarouges) ont un effet tout aussi mesurable et mesuré depuis encore plus longtemps: Ils chauffent les molécules, mais ne les cassent pas. Il faut des doses considérables pour que la température augmente au point de faire du dégât par cuisson. À noter aussi que la dose reçue diminue très vite avec la distance à la source, alors que le vent peut amener des particules nucléaires radioactives jusque dans vos poumons ou votre bouche.
Je dis que c'est religieux, par ce que dans les deux cas ces rayonnements sont invisibles, et c'est très difficile de convaincre quelqu'un qui n'a pas les instruments de mesure de ce qui se passe vraiment. Le fait que le mot "radio" soit utilisé dans les deux domaines (Ex: "radioactif", ou l'expression "faire une radio", alors qu'il s'agit de rayons X) n'aide pas à faire la distinction entre les rayonnements dangereux et ceux qui ne le sont pas.
cautionner le linky c'est cautionner ca
Ce n'est pas par ce qu'il a des abus à certains endroits qu'il faut tout arrêter. Dans ce cas, je vous invite à ne plus jamais manger de fruits ni de légumes, car c'est bien connu que certains paysans exploitent honteusement des ouvriers agricoles clandestins, en les faisant bosser 70 heures par semaine pour un salaire de misère. Vous comme moi devons pourtant de temps en temps en avaler qui viennent de chez eux :oops:
C'est les abus qu'il faut combattre, pas la modernité.
Je suis partant pour militer avec vous pour la fermeture de ces mines scandaleuses.

D'autre part, ce n'est pas par ce qu'il y a des dangers qu'il faut tout arrêter. Dans ce cas, il faut immédiatement interdire les voitures (quelques milliers de morts par an en France; Les couteaux (Des milliers de morts, et une quantité innombrable de coupures plus ou moins graves); L'alcool (Là c'est des dizaines de milliers de morts); Le gaz de ville (Combien d'incendies?); etc, etc.
Les dangers, il faut les regarder en face, et agir pour les minimiser. Mais si on interdit tout ce qui est dangereux, on se prive de bien des plaisirs et on retourne à l'age de pierre. (Où les dangers naturels, comme les bêtes féroces, étaient probablement bien plus graves d'ailleurs.)

En conclusion, en ce qui me concerne:
- Le Linky n'est pas le progrès majeur annoncé par ses promoteurs. Ils ont fortement exagéré ses avantages, et ce mensonge est entrain de leur revenir dans la gueule.
- Le Linky n'est pas non plus le danger majeur dénoncé par ses opposants. Eux exagèrent fortement ses inconvénients, voire lui collent trop souvent sur le dos des inconvénients imaginaires.
C'est juste une petite amélioration, que je crois bonne à prendre, et ça serait dommage de s'en priver. Cela bien sûr en restant vigilant vis à vis des dangers tout à fait réels, mais pas bien méchants, du bidule.

Jean-François

David
Messages : 4
Inscription : 29 mai 2018, 08:55

Re: Vos avis

Message par David » 07 juin 2018, 10:50

Bonjour

Je continue l'échange qui du coup s’élargit un peu...
Que voulez-vous qu'ils déduisent de nos variations de consommation électrique?
Je suis bien d'accord que les données récupérées ne sont pas aussi intéressantes que celle du web, mais ce n'est pas une raison pour accepter de donner ces informations. On ne connaît pas le potentiel du linky, moi aussi je pensais qu'un compteur compte et puis c'est tout, qu'il ne peut pas distinguer le frigo qui se met en marche d'une pièce qui s'éclaire, mais en cherchant un peu on apprend des choses quand même :

Image
(copie d'écran qui date d'avril 2016, je l'avais trouvé lors de mes recherches pour la réunion d'information linky que j'avais préparé pour le Grand Tétras, cette réunion avait eu lieu le 12/05/2016)

Et ici : lire page 14

Je ne dis pas que linky est équipé de cette techno, je dis juste que EDF possède déjà cette techno... et qu'ils ne font pas de la R&D pour le fun.
Et, tout se faisant de plus en plus en ligne, je crains qu'il soit dorénavant tout aussi impossible de s'en passer que de se passer de courant.
Certes, mais je dis simplement que j'ai le choix d'éteindre mon pc si je veux, ce qui n'est pas le cas du linky. J'ai le choix d'utiliser les logiciels que je veux alors qu'on ne sait pas ce qu'il y a dans le linky, faut faire confiance à la cnil.
En cas de problème avec le compteur électrique, on peut toujours le contourner et se brancher directement sur la ligne
Euh...peut-être sur un chantier, et encore, tout est plombé, je suis quand même surpris d'une telle proposition ! du coup il faut accepter le linky et ensuite faire un branchement pirate ?! à noter qu'Enedis compte identifier les branchements pirate grâce au linky.

En tant qu'informaticien avec des compétences en piratage de systèmes, je peux par contre vous dire que je vois un danger réel avec le Linky
Merci pour cet argument, je suis content de le voir utilisé par un pro-linky ;) perso j'évite de l'utiliser car ça fait un peu théorie du complot et récalcitrant à la techno. Mais dit par un informaticien, ça donne du crédit à cet argument, cool !
Je dis que c'est religieux, par ce que dans les deux cas ces rayonnements sont invisibles, et c'est très difficile de convaincre quelqu'un qui n'a pas les instruments de mesure de ce qui se passe vraiment
Pas besoin d'appareil de mesure, suffit de prendre le temps de lire les documents que j'ai proposé pour se rendre compte que si l'Europe et la France parle de ce sujet, c'est qu'il doit être pris au sérieux, d'autant plus que ces instances ne sont pas vraiment favorables au principe de précaution en général...

Ce n'est pas par ce qu'il a des abus à certains endroits qu'il faut tout arrêter.


Il ne faut pas tout arrêter, il faut arrêter de croire que c'est la technologie qui va résoudre nos problèmes, et il faut arrêter d'ajouter des objets électronique partout.
Dans ce cas, je vous invite à ne plus jamais manger de fruits ni de légumes,
Il existe la filière bio, des labels commerces équitables, des potagers perso et collectifs... rien n'est parfait, mais il faut arrêter de croire que nous sommes des victimes et qu'on est bien obligé d'aller à carrefour acheter des pesticides en boite. Mais je comprend qu'il soit plus simple de jouer le rôle de la victime plutôt que d'aller de l'avant et trouver des solutions.

D'autre part, ce n'est pas par ce qu'il y a des dangers qu'il faut tout arrêter.
Je suis bien d'accord, je pratique l'escalade... mais je préfère quand c'est moi qui évalue les risques et qui les accepte ou pas, plutôt que des sous-disant scientifiques ou experts. Les déchets nucléaires en sont le parfait exemple.

Pour conclure, je n'accepte plus le discours des technophiles (scientifiques, ingénieurs, experts…) qui nous expliquent qu’avec plus on fait moins. Ils se moquent de nous (ou ne regarde qu’une partie du problème) ou sinon je ne suis pas allé assez longtemps à l’école, je me suis arrêté à 1+1=2…

Tel mobile + tel sans fil + TV + ordinateur + modem + tablette + linky +… = beaucoup trop d’électronique
Il faut arrêter de consommer de l’électronique, comptez le nombre de chargeur que vous avez…


Tout le monde sait maintenant qu’on consomme l’équivalent de 2 à 4 planètes.
Comment peut-on croire que c’est en ayant plus d’objets que la consommation va baisser ?!

L’enjeu aujourd’hui n’est pas de diminuer notre train de vie de 5%, mais plutôt de 50% voire bien plus. Ce n’est pas un compteur avec affichage déporté qui va faire diminuer la conso, il faut des solutions radicales : isoler les maisons, chauffe eau solaire, four solaire…


Je me permets une petite digression sur le problème de fond lié au linky : le niveau d'information. On l'a bien vu au conseil municipale de mardi, le niveau de connaissance n'est pas bien important, et je le comprends tout à fait, cela prend du temps de creuser ce genre de sujet. Aujourd'hui il y a beaucoup de sujets, ils sont de plus en plus techniques, et il n'est pas simple de prendre des positions rapidement.

Si les gens savaient tout, ils se comporteraient différemment (enfin j’espère !) Et pour s’informer, il faut du temps (et lire des média indépendants, j’insiste sur le mot lire, cela permet directement de bannir la TV).

Voici donc 2 petits schémas à ce sujet, il faut choisir... :
Image

Image

Bon... c'était juste pour finir d'élargir le débat, après on attaque la philo ;)
Dernière modification par David le 07 juin 2018, 15:18, modifié 1 fois.

Michel L
Messages : 7
Inscription : 27 mai 2018, 17:09

Re: Vos avis

Message par Michel L » 07 juin 2018, 13:40

Débat intéressant, merci pour vos contributions :P

Effectivement, il faut aller plus loin que les simples faits liés au Linky (réels, imaginaires ou déformés) rapportés sur les forums, dans la presse, sur les réseaux sociaux. Le problème est plus vaste et comme le dit David, et comme je l'ai mentionné dans ma Lettre Ouverte, il faut arrêter de croire (encore une fois) que rajouter plus de technologies va nous aider à être plus économes, voire nous sauver du désastre que certains prédisent.

J'invite les persévérants à lire cette étude (ci-jointe, ci-dessous), commandée par l'ADEME et réalisée par Cap Gemini Consulting en juin 2015 s'intitulant Évaluation de la Consommation de la couche TIC* dans les Smarts Grids.

*Technologies de l'Information et de la Communication

Ils y parlent (entre autre) du Linky et des objets connectés.

Malgré des conclusions allant dans le sens voulu...
"Un déploiement de technologies smart grids compatible avec la transition énergétique aboutirait, d’après les premiers résultats de cette étude, à une consommation liée à la couche TIC d’environ 1 terawattheure annuel en 2030, pour l’ensemble des cas d’usage. Cette estimation est très dépendante d’hypothèses sur l’efficacité réelle des progrès technologiques liés au TIC. Cette consommation est principalement liée aux objets qui seront déployés massivement, et dans une moindre mesure aux infrastructures centralisées. En comparaison avec les pertes sur le réseau de distribution (20-30 TWh annuels), cette consommation est relativement faible. Il paraît important cependant de rappeler que les objets pris en compte dans cette étude, comme une borne de recharge de véhicule électrique ou le compteur communicant Linky par exemple, certes, consomment de l’énergie, mais apportent en contrepartie une vaste palette de services au bénéfice de la transition énergétique. Ils contribueront à d’importantes améliorations de fonctionnement notamment dans les réseaux de transport et de distribution d’électricité ainsi qu’à une meilleure maîtrise de la demande en énergie grâce à un pilotage plus fin."

... les résultats seront probablement moins rose que prévus. Déjà cette étude ne parle absolument pas de l'utilisateur final, de ses réelles préoccupations, de ses besoins, de ses moyens financiers, et encore moins de ses capacités à utiliser de tels outils. Et comme d'habitude, les crânes d’œufs qui pensent pour nous, ne se mettent pas à la place des utilisateurs lambdas. Donc il faudra déjà que les 35 millions de compteurs Linky, pour autant qu'ils soient installés, soient réellement utilisés dans leur pleine capacité de retour d'information par les utilisateurs finaux, tout en étant reliés à de multiples capteurs et objets communicants, et là on peut déjà douter des 2 derniers points pour une grande majorité d'habitants. Un Linky tout seul, ne servira à rien de plus qu'un bon vieux compteur actuel qui fait bien son job depuis des lustres.

Quant à rendre sa maison connectée au smart-grid (réseau intelligent), promis comme le Graal pour nos villes du futur, qui va dépenser, s'équiper, programmer et utiliser ce que l'on va nous proposer demain dans toutes les bonnes boutiques ? Quand on voit les nombreuses fonctionnalités inutilisées par 95% des personnes (et/ou inutiles) d'une télécommande de téléviseur ou de box, laissez-moi, là aussi, douter du bien-fondé de la démarche pour inciter (voire obliger) les gens à suivre cette tendance technologique qui ne fera que rendre plus complexe le fonctionnement de nos habitats (programmation de scénarios par exemple) en ayant acheté du matériel couteux (plug & play ?), sans parler d’obsolescence (l'étude parle de 5 à 10 ans quand un simple interrupteur manipulé par un humain un peu intelligent pour gérer son éclairage de façon économe coute 10€ et dure des décennies). Il faudra donc faire appel à des professionnels formés pour installer, programmer et réparer toute cette débauche technologique (ou mettre à la poubelle et changer le matériel). Seuls quelques geeks seront à même de se faire plaisir avec des Raspberry et autres jouets domotiques à programmer et raccordés au Linky tout en suivant les évolutions qui ne manqueront pas d'arriver au pas de course. L'homme "normal" n'est pas intégré dans ce process mais on balance un rouleau compresseur d'équipements à venir, que peu de personnes sauront utiliser efficacement (si tant est qu'il rendent efficace l'aspect économies d'énergies que l'on souhaite tous par ailleurs).

L'étude conclue que les consommations électriques générées par le smart-grid seront déclinées de la sorte :
  • 4% pour les datas centers, 4% pour les réseaux de communications, 90% pour les équipements déployés localement (box, Linky, objets connectés etc...
Il est aisé de comprendre que c'est encore nous qui allons payer aussi bien les achats de capteurs, objets connectés, pilotes, boîtiers que les consommations induites par ces équipements. L'étude indique que certains cas d'usage des TIC dans l'habitat seront élevés et pourraient représenter de 1 à 5% de la consommation d'un ménage. Quant à la couche TIC dans sa globalité, celle-ci pourrait absorber entre 9 et 23% des gains annuels de la Maîtrise de la Demande d'Energie (MDE) sans compter l'énergie grise qui multiplierait ces mêmes consommations par un facteur 1,2 à 4,4 (page 9) en indiquant que le retour sur investissement carbone resterait presque toujours positif. Tout est dans le "presque" étant entendu que les 35 millions de compteurs soient utilisés correctement. Pour moi, ce n'est qu'une massive opération commerciale à venir.

Extrait de la page 9 :
Points de vigilance
Plusieurs facteurs amènent à nuancer le constat d’un niveau raisonnable de consommation :
• Certains cas d’usage semblent élevés par rapport à la consommation qui les concerne : Certains cas d’usages très avancés du Smart Home, avec un très fort déploiement de technologies, pourraient représenter jusqu’à 150 kWh par client et par an, soit 1 à 5% de leur consommation. En moyenne, le fonctionnement de la couche TIC pourrait absorber de 9% à 23% (voire 32% dans d'autres sections du rapport) des gains MDE annuels. La part de la consommation liée au pilotage de la charge de véhicules électriques est importante rapportée à chaque client puisqu’elle représente 2 à 5% de l’énergie de charge.

• Une approche plus complète en Analyse de Cycle de Vie pourrait nuancer le constat. Cette approche reste à approfondir, quelques points sont cependant à noter : Avec une approche très rapide qui reste à conforter par des études complémentaires, l’énergie grise multiplierait les consommations par un facteur 1,2 à 4,4, mais le retour sur investissement carbone reste presque toujours positif. Les temps de retour énergétique et CO2 seraient moyens en 2020, avec une probabilité faible qu’il n’y ait pas de temps de retour positif à cet horizon. Les temps de retours sont corrects à bons en 2030 (<1 an à 5 ans, sur une durée de vie des équipements de 5 à 10 ans). 35 à 70 millions de Déchets Electriques et Electroniques seraient générés annuellement par les TIC liées aux smart grids (DEEE) : l’enjeu est au moins aussi important que celui de la consommation d’électricité.


ou encore page 70 :
Si on considère les 30 millions de clients français équipés de smart meter en 2020, dont seulement 12 millions équipés de smart home, le coût énergétique représente quasiment un tiers (32%) des gains espérables. Cela est dû à la faible proportion de clients qui utilisent ces technologies pour générer de la MDE. Il est à noter que ce coût énergétique annuel apporte bien d’autres bénéfices que de l’efficacité énergétique pure. Les consommateurs bénéficient notamment d’une facturation sur la base des consommations réelles, appréhendent mieux leur consommation et peuvent obtenir des interventions sans prise de rendez-vous. Les fournisseurs peuvent enrichir la relation avec leurs clients grâce à une meilleure connaissance des profils de consommations, peuvent proposer des gammes de prix plus évoluées et enfin peuvent s’appuyer sur le système de comptage communicant pour mettre en œuvre des actions de flexibilités (en lien avec les grilles de prix).

Si il faut une preuve que nous serons bien des consommateurs servant des intérêts purement commerciaux, je la vois bien ici. Et puis, allons y gaiement en générant entre 35 et 70 millions de déchets supplémentaires par an. L'étude annonce 147 millions d'objets connectés en 2020 et 350 millions en 2030 ! Ce nombre lié en grande partie aux 30 millions de compteurs Linky (page 57). Personnellement, je refuse de cautionner une telle gabegie, d'où mon refus de ce compteur. Et pourtant je ne suis pas réfractaire au progrès.

Ainsi peut-on lire : "...30 puis 115 millions d’usages passent ainsi sous pilotage automatisé entre 2020 et 2030. Le nombre d’usages pilotés est un meilleur indicateur du gisement de flexibilité qui est mis sous pilotage que le nombre d’objets qui comprend par exemple des gateways et des appareils de mesure. On entend par usage piloté : eau chaude sanitaire, chauffages, ventilations, ouvrants (éventuellement par pièces), prises diverses & éclairages, machines à laver communicantes, pompes de piscine, climatisation, etc.". On en revient ici sur l'installation, la programmation, la maintenance de tels outils qui ne se fera, dans l'énorme majorité des cas, que par des professionnels qualifiés, avec un coût pour les utilisateurs (du moins pour ceux qui auront franchi le pas). Qui est prêt à payer pour ça ? Pas moi... Il n'est qu'à voir la complexité des programmes de gestion d'une chaudière bois ou fuel actuels. Seul le pro arrivera à ses fins (en principe).

ou page 72 : L’étude montre qu’environ 350 millions de matériels électroniques seront diffusés d’ici 2030 (pour le smart grid grand public). Les produits électroniques exigent de nombreuses ressources rares ou à valeur dont le gaspillage est mal venu : or, argent, cuivre, cuivre, nickel, cadmium, manganèse, etc. De plus les durées de vie de l’ordre de 5 à 10 ans conduisent à la production supplémentaire de 35 à 70 millions de déchets électriques et électroniques (DEEE) par an. Les DEEE peuvent contenir des produits toxiques, dangereux ou persistants : arsenic, retardateurs de flamme au brome, mercure, cadmium, lithium, plomb, métaux lourds dans les cartes électroniques, acides (piles et batteries) etc. 35 à 70 millions de déchets DEEE engendrés par le smart grid grand public peut représenter de l’ordre de la dizaine de milliers de tonnes de déchets supplémentaires par an. Comme tout choix industriel et au-delà des bénéfices qu’elle apporte, toute solution apporte aussi ses problèmes qu’il convient d’intégrer dans la vision de développement.

page 73 : La miniaturisation de longue date des composants électroniques rend difficile la séparation de leurs matériaux. Ce recyclage est néanmoins réalisable. Les filières de recyclage des DEEE relèvent du concept de « Mines urbaines », au sens où nombre de matériaux à valeur se retrouvent dorénavant autant dans les déchets que dans l’exploitation classiques de mines. Ces filières de recyclage sont à encourager et mieux organiser car elles font face à deux difficultés : Leur rentabilité industrielle reste encore sur le fil, malgré des prix à la tonne non négligeables. Selon l’UNEP26, un trafic mondial non régulé de l’ordre de 17 milliards d’euros s’est constitué aux dépends des filières sérieuses de recyclage. Du fait d’une rentabilité sur le fil pour des traitements industriels sur place, l’occident exporte massivement ses déchets vers les pays en voie de développement. Lorsque la filière n’est pas maîtrisée cela génère des dégâts lourds environnementaux (pollutions) et sociétaux (conditions sanitaires, travail d’enfants).

Et le meilleur, toujours page 73 : Le meilleur déchet est le déchet non généré. Le meilleur KWh est le kWh économisé

C'est comme l'agriculture, et cela me fait penser aux réflexions de Masanobu Fukuoka dans son livre "La révolution d'un seul brin de paille" paru en 1975 : "... Jusqu'à présent la ligne de pensée dans les milieux économistes modernes a tenu pour mauvaise l'agriculture à petite échelle, auto-suffisante. Elle considère que c'est une agriculture primitive, quelque chose qui doit être éliminé aussi vite que possible. On dit que la surface de chaque champ doit être agrandie pour permettre le passage à une agriculture à grande échelle de style américain. Cette manière de penser ne s'applique pas seulement à l'agriculture, l'évolution dans tous les domaines suit cette direction...". C'était en 1975 ! Bref, sous le soleil, rien de nouveau, toujours plus grand, plus complexe pour quels résultats ? L’agriculture intensive, me semble-t-il, a montré ses limites et ses dégâts. Alors continuons dans d'autres secteurs sur le même modèle. Et Automatisons encore plus, pour nous enlever le peu de pouvoir de décision qu'il nous reste encore dans nos maisons, lieu sacré, privé s'il en est encore un.

Et puis, quand une étude de 88 pages indique à plusieurs endroits du rapport que le retour sur investissement carbone resterait presque toujours positif, permettez-moi de douter fortement de la pertinence d'un tel modèle économique visant à produire massivement des équipements, dont l'utilité reste donc à prouver formellement, si ce n'est qu'ils finiront immanquablement en déchets à brève échéance, et cela pour tenter de réduire nos consommations et rendre nos modes de vie plus "verts". Tout est dans le "presque" !

Michel
Pièces jointes
evaluation-consommation-electrique-couche-tic-smart-grid-rapport-final.pdf
(1.94 Mio) Téléchargé 6 fois

Avatar de l’utilisateur
tatayet
Messages : 17
Inscription : 15 mai 2018, 23:16

Re: Vos avis

Message par tatayet » 07 juin 2018, 18:12

Bonjour,
Quel débat intéressant! Ils nous sensibilise sur pas mal de technos problèmes surtout à venir.
On s'est tous fais bien avoir, et j'en fait partie. Il y a des tas de progrès qui nous ont débarrassés de tache ingrates mais sommes nous au final plus heureux?
Nous sommes devenu techno dépendant et manipulé entre autre par le grand Google.
Le Linky que représente -t'il à côté des multinational qui sont arrivés à nous contrôler.
Hé oui, si par exemple vous avez une entreprise qui dépend du net, c'est Google ou un de ses algorithmes qui est en mesure de propulsé.... ou de mettre sur la paille. Autre exemple, qui n'a pas un compte Google mail? on s'est fait avoir! Oui c'est performant et "gratuit" cependant cette gratuité est bien illusoire il suffit de voir le profit de cette société.

Tout ce blabla pour dire qu'il y a un travail de sensibilisation (pas de conviction) de nos proches à faire, il est encore temps pour passer aux logiciels libre, ne pas renouveler les objets connectés en fin de vie, prendre un compte mail qui "coute" 10€/an en France ou en Europe, ces "beaux" ordinateurs qui ne fonctionnent pas sans wifi et j'en passe. Quand aux OUIfi beaucoup ignorent l'usage détourné qui en est fait.

Et si on ouvrait un fils de discussion sur le big data puisque l'on a un peu dérapé du sujet initiale.

JPhilippeisoletta
Messages : 3
Inscription : 21 mai 2018, 22:23

Re: Vos avis

Message par JPhilippeisoletta » 14 juin 2018, 22:42

Bonjour,

Effectivement, débat très intéressant avec pleins de vérités...! Il me semble qu'il ne faut pas avoir peur, parfois, d'employer le terme de vérité! Même si nous avons tous nos avis et nos propres vérités, il y a quand même des éléments liés à l'humanité entière qui forment une vérité, des vérités communes à tous.
Les multinationales, maintenant on dit les grands groupes, (c'est plus à la mode), ont bien su travailler en amont pour nous manipuler, effectivement. Mais ces grands groupes privés n'auraient pas pu le faire sans l'aide et la direction de leurs grands gourous financiers que sont les grandes familles qui font tourner les banques. C'est à dire l'ultralibéralisme dicté par les grandes banques, qui font tourner la planche à billets selon leurs besoins... Dans le seul but de leurs intérêts privés.
Le Linky arrive dans une suite "logique", qui malheureusement ne va pas s'arrêter là. Mais combien te temps l'humain va t'il se plier? Pour moi c'est déjà un grand point positif que des milliers de personnes en France, des centaines de communes, disent "NON" au Linky. Cela signifie à mon avis que de plus en plus de personnes prennent conscience de la réalité de cette dictature économique en général. Et bien sûr même si certains acteurs de cet ultralibéralisme n'hésitent pas à employer des termes comme "la transition énergétique", ou "le développement durable"... Car c'est devenu courant de "changer", de "récupérer", de "galvauder" le sens des mots à des fins de contrôle social, dans le but de "modeler" les esprits, dans un seul intérêt commercial.
Si nous sommes encore là, c'est que rien n'est perdu. Quand un système se durcit, c'est qu'il a peur de perdre le contrôle qu'il exerce.

Jean-Philippe

Répondre